Compétences

English version here

Proposition de soutien du Réseau Chercheurs Népal aux actions d’aide et de reconstruction

Le Réseau Chercheurs Népal (RCN) a été créé à la suite du séisme du 25 avril 2015 ; il rassemble des chercheurs, des enseignants-chercheurs et des étudiants, de divers organismes et institutions françaises. Il s’appuie sur une longue tradition de recherches sur le terrain au Népal, dans des domaines aussi variés que l’anthropologie, la géographie, la socio-économie, la sociologie, la science politique, l’agronomie, la climatologie, la linguistique, l’histoire, la médecine, l’architecture et d’autres disciplines.

L’objectif des membres de ce réseau est d’apporter leurs connaissances des milieux et des sociétés, leurs compétences voire leurs expertises aux organismes qui interviennent sur place. Ils sont animés par le même souci de créer des liens entre les habitants et les intervenants extérieurs, ainsi que d’apporter un éclairage sur certains enjeux relationnels, politiques et administratifs. Le RCN se propose également d’orienter les actions vers les lieux et les populations qui en ont le plus besoin, grâce à leurs connaissances du pays, des terrains, de la diversité régionale, de ses langues locales et de la langue nationale.

Le réseau, qui comprend nombre de chercheurs népalais, est conscient de la nécessité de la prise en mains des opérations par les instances locales, comités villageois et urbains, associations et groupements politiques qui agissent déjà sur le terrain. Il se propose donc de mettre en relation les organisations qui le souhaitent avec ces instances locales. Nous pouvons nous-mêmes jouer un rôle sur place.

Voici une liste non exhaustive des compétences et des ressources dont nous disposons : connaissance des hiérarchies sociales et de la diversité régionale ; des politiques publiques ; des conflits intercommunautaires ; des langues diverses parlées au Népal ; des références culturelles et religieuses; des ressorts de l’administration et des relations entre instances centrales, régionales et locales ; des dynamiques démographiques et socio-économiques ; des systèmes agraires, des modalités d’irrigation et de gestion de l’eau ; des ressources naturelles et environnementales ; de l’architecture, du statut des bâtiments publics et de l’habitat domestique, des compétences dans le domaine religieux et social. De plus, le réseau dispose d’un important fonds documentaire qui peut être mis à disposition.

*****

Nepal Researchers Network proposal for the support of aid operations and reconstruction

Nepal Researchers Network (RCN) was created following the earthquake of 25 April 2015; it brings together researchers and students from various French organizations and institutions. It builds on a long tradition of research on the ground in Nepal, in domains as diverse as anthropology, geography, socio-economics, sociology, political science, agronomy, climatology, linguistics, history, medicine, architecture and other disciplines.

The objective of the members of this network is to make available their knowledge, their skills and their expertise of Himalayan environments and societies to the organizations that work locally. They are driven by a common desire to create links between locals and outsiders, and to shed light on some political and administrative issues,. The RCN also intends to guide actions towards the places and the people who need it most, with their knowledge of the country, its regions, its local language and the national language.

The network, which includes a number of Nepalese researchers, is aware of the necesisity for the village and city councils, local associations and political groups that are already active on the ground to be in command of the operations. It therefore proposes to link organizations wishing to help with these local bodies. We ourselves could act as facilitators in this context.

Our skills and resources include: knowledge of social hierarchies and regional diversity; public policy; intercommunal tensions; various languages ​​spoken in Nepal; cultural and religious references; administrative intricacies and relations between central, regional and local institutions; demographic and socio-economic dynamics; agricultural systems, irrigation systems and water management; environmental and natural resources; architecture, status of public buildings and domestic housing, skills in the religious and social fields. In addition, the network has rich documentary sources that can be made available.